• sindou burkina tourisme

    D’une altitude d’environ 468m, ce massif de grès dont l’origine remonte au retrait de la mer du précambrien s’étend du village de Sindou jusqu’à la falaise de Fadra à Bobo Dioulasso d’une part et jusqu’au pays Dogon au Mali d’autre part.
    Ces roches appelées les Pics de Sindou s’élèvent dans le ciel en longue cheminées sculptées par la pluie et par le vent lui donnant ainsi des formes de Pics, tordues, torturées, prenant souvent l’apparence de tête humaine, de masque et d’animaux.
    Des escaliers vous mènent sur son plateau long de 5km² bien cerné par la roche d’où avait été fondé le village de Sindou vers le début du 14ème siècle.
    Très fortement animistes, la population de Sindou et les sénoufos de l’Afrique de l’Ouest ont toujours trouvé que les Pics de Sindou abritent des esprits protecteurs et utilisent toujours ce lieu pour des rites d’initiation des jeunes, des méditations, des voeux et des sacrifices. Son histoire est tellement riche qu’elle nécessite l’apport d’un guides de l’association Solidarité Djiguiya.
    Une visite de quelques minutes ou de quelques heures, un trek de un à plusieurs jours sur le plateau et autour de la chaine de montagne est très impressionnant.

    Tiemoko Ouattara, guide à Sindou, nous parle des pics: